CRÉER UN CINÉ-CLUB

CINÉ-CLUBS ?

Un ciné-club est une association (Loi 1901) composé de personnes intéressées par le 7e art dans sa dimension culturelle, artistique et éducative. Un ciné-club programme des séances de cinéma qui ont la particularité de comporter des présentations et débats sur les films projetés. Parfois, ces séances peuvent bénéficier de la présence du réalisateur ou d'un membre de l'équipe du film. L'objectif est de promouvoir la culture et l'art cinématographique, de partager la passion et la connaissance du cinéma, de susciter réflexions et découvertes, d'appréhender d'autres cultures.

Les séances sont réservées aux adhérents munis d'une carte nominative. Les films prioritairement en VO peuvent être sur support 16 mm, 35 mm ou DCP mais aussi sur support DVD ou Blu-ray. Les séances des ciné-clubs sont soumises à la réglementation du cinéma non commercial. Ainsi, les ciné-clubs ont accès aux films six mois après leur sortie commerciale ou moins, dans certains cas, après négociation avec les  distributeurs.

Grâce aux ciné-clubs, des centaines de films Art et Essai sont distribués, présentés, discutés, dans des villes, villages ou associations qui, sans eux, en seraient privés.

 

créer un ciné-club

Pour créer un ciné-club, la recette est simple. Il faut :

– une équipe ;

– une association (Loi 1901) ;

– une adhésion à une fédération ;

– une salle ;

– une autonomie financière.


UNE ÉQUIPE :

Avant tout, le ciné-club a besoin d'une équipe (même réduite) d'animateurs dynamiques, sachant organiser la vie de l'association : rythme des séances, diffusion de l'information, choix des films présentés en fonction du public, présentation des films et organisation de discussions après les projections, coordination et répartition des tâches.


UNE ASSOCIATION (LOI 1901) :

Les conditions juridiques de création d'un ciné-club sont les mêmes que celles de toute association de Loi 1901. Pour connaître les démarches de déclaration initiale d'une association, adressez-vous à la préfecture ou à la sous-préfecture du siège social de l'association ou encore consulter le site Internet service-public.fr/associations où vous pouvez également avoir un exemple de statuts type d'une association déclarée loi 1901.

Si le ciné-club est créé en tant que section d'une association déjà existante (à condition que la création du ciné-club ait été autorisée par le Président de l'association mère) dont les buts prévoient une activité culturelle, il n'est pas utile de faire une déclaration en préfecture, il est cependant conseillé de créer un Bureau interne à l'association.


UNE ADHÉSION À UNE FÉDÉRATION :

Tout ciné-club, parce que soumis à réglementation, doit obligatoirement être affilié à une fédération tel que la FCCM. Cette affiliation permet l'emploi de l'appellation «ciné-club».

La FCCM demandera au ciné-club lors de son adhésion, les renseignements suivants :

– nom du ciné-club ;

– siège social ;

– numéro de déclaration en préfecture ;

– noms et coordonnées des responsables ;

– caractéristiques techniques des séances : lieu de projection, format des films, moyens d'expédition des films.

L'adhésion à la FCCM implique :

– le règlement d'une cotisation forfaitaire pour l'année (de septembre à août), dont le montant est de 75,00 ou 100,00 € ;

– l'achat de cartes fédérales destinées à être distribuées individuellement à chaque adhérent du ciné-club et valables pour l'année. Ces cartes sont vendues par la FCCM par carnets de 25, au prix de 3,50 € la carte et leur prix de revente aux adhérents est librement fixé par le ciné-club.

En contrepartie de l'adhésion, la FCCM :

– guide les ciné-clubs dans la mise au point de leur programmation (conseil dans le choix des films en fonction de thèmes, de publics) ;

– assure la réservation des films auprès des sociétés de distribution et leur acheminement ;

– fournit un dossier de documentation (critiques, coupures de presse, etc.) pour chaque film programmé ;

– aide à la présentation des films : un animateur peut être envoyé ponctuellement lors des projections (particulièrement pour les premières séances d'un ciné-club) pour présenter le film au public ;

– offre une formation à l'animation de séances de ciné-club ;

– propose à un tarif préférentiel les films dont elle possède les droits non commerciaux (acquis via la COFECIC) ;

– fait profiter aux ciné-clubs de tarifs sur certains autres films, qu'elle a négociés en leur faveur ;

– met en relation les ciné-clubs avec des réalisateurs, acteurs, etc., afin qu'ils puissent bénéficier de la présence d'un invité à certaines séances ;

– permet aux titulaires d'une carte d'adhérent d'un ciné-clubs de la FCCM, d'assister aux projections de tous les autres ciné-clubs affiliés à la FCCM.


UNE SALLE

Pour fonctionner, le ciné-club doit disposer d'une salle conforme aux règles de sécurité et équipée d'un poste de projection, fixe ou mobile.


UNE AUTONOMIE FINANCIÈRE

Le ciné-club doit assurer son autonomie financière qui repose principalement sur les adhésions et cotisations de ses adhérents et éventuellement, subventions institutionnelles (qui n'ont parfois de chance d'être obtenues qu'après un certain temps d'activité). Les cotisations des adhérents du ciné-club peuvent être perçues sous forme d'abonnements annuels, trimestriels, mensuels, etc. et doivent être enregistrées sur la carte fédérale. Il est rigoureusement interdit de vendre des tickets d'entrée de cinéma (modèle officiel numéroté par le Centre National de la Cinématographie) réservés à l'exploitation commerciale.

De manière générale, les frais d'un ciné-club sont :

– location de la salle ;

– honoraires du projectionniste (si nécessaire) ;

– les droits de projection : qui varient entre 75,00 € et 400,00 € rarement plus ;

– frais de port aller-retour des copies ;

– droits d'auteur et compositeur de musique à régler à la SACEM ;

– adhésion du club à une fédération.

Si vous souhaitez créer un ciné-club ou obtenir plus d'informations au sujet des ciné-clubs, contactez la FCCM.